Accueil   »  introductions 

Pierre WATREMEZ

Histoire du peuple de Dieu et rédaction de la Bible

Association VIVRE LA BIBLE à Montrouge
Quatrième édition - Janvier 2005

7. La domination grecque (de 333 à 63 avant J.-C.)

En 333, Alexandre le Grand conquiert toute la côte méditerranéenne, d’Asie Mineure à l’Egypte ; puis il s’enfonce dans l’intérieur du continent asiatique pour construire son empire. On sait comment, à sa mort (323), son immense domaine fut partagé entre quatre de ses généraux. La "Palestine" (Cœlo-Syrie) fut d’abord rattachée à l’Egypte comme fief des Ptolémées (dynastie des Lagides). Mais en 199, Antiochus III s’en empara avec l’appui, pense-t-on, de la population juive. La Judée était annexée par l’empire des Séleucides, ayant Antioche-sur-Oronte comme capitale.

Ces événements semblent s’être déroulés sans trop de heurt pour les Juifs, dans le calme et dans la tolérance. Mais une opposition commença à se manifester lorsqu’on s’aperçut que la culture hellénistique tendait à supplanter les traditions ancestrales du peuple d’Israël. Un "parti des justes" (faut-il l’appeler ainsi ?) entreprit la sauvegarde du patrimoine de la foi en Yhwh.

C’est dans ce contexte qu’un scribe nommé Jésus ben Sirakh rédige une sorte de "manuel du juif fidèle". Il reprend sous forme de maximes de sagesse, les grands enseignements de la Tôrah et il esquisse une nouvelle Histoire Sainte (la troisième), retraçant les grandes figures de la foi d’Israël. Cette œuvre prépare le courant sadducéen qui dominera au temps de Jésus. C’est le livre appelé Siracide ou, selon la Septante (traduction en grec, voir page 19), l’Ecclésiastique.

Plus virulent est le Qohèlèt, dit Ecclésiaste, qui magnifie la Sagesse divine, en mettant en garde contre l’intelligence humaine. Le but de la vie n’est pas dans la réussite et le bonheur terrestres, il est dans l’accueil des dons de Dieu ; c’est lui qui accorde de réussir et d’être heureux.

Vers la même époque, mais dans la diaspora, peut-être en Égypte, paraît le roman de Tobit, récit idyllique, qui prône la fidélité à la Tôrah, même à travers les épreuves, et insiste sur l’importance des mariages entre juifs croyants (comme le l’exige Néhémie, mais de façon plus positive) ; Dieu n’abandonne jamais ceux qui l’aiment.

Le Cantique des cantiques chante la grandeur et la beauté de l’amour humain ; il est le reflet et le signe de l’amour de Dieu pour son peuple (cf. Lettre de saint Paul aux Ephésiens, 5, 22-33).

Plus tard encore, on composera le livre de Barukh ; il rassemble une grande prière pénitentielle, un éloge de la Sagesse que Dieu a donnée à Israël et un poème de Consolation à l’adresse de Jérusalem qui verra revenir vers elle ses enfants dispersés En supplément on peut lire une diatribe contre les adorateurs d’idoles, intitulée Lettre de Jérémie.

Soudain, le ciel s’assombrit pour la communauté juive de Palestine. En 175, Antiochus IV Epiphane devient roi de Cœlo-Syrie. Pour assurer son autorité sur Jérusalem, il impose à tous la culture et la religion grecques. Il vient à Jérusalem, profane le Temple, y dresse sa statue sous les traits de Zeus de l’Olympe et ordonne qu’un culte lui soit rendu. Il interdit aux Juifs l’observance de la Tôrah et punit de mort ceux qui pratiquent la circoncision.

En 164, sous l’impulsion d’un certain prêtre, Mattathias, et de ses sept fils, dont Judas dit le Maccabée (le Marteau), s’organise une opposition armée, à laquelle le roi grec Antiochus répond par des persécutions violentes. Beaucoup de Juifs choisissent le martyre plutôt que l’apostasie. Finalement le roi païen perdra la partie et mourra dans d’atroces souffrances (163).

Le Premier livre des Maccabées résume l’histoire de ces événements, depuis l’accession au trône d’Épiphane (175) jusqu’au règne de Jean Hyrcan, neveu de Judas Maccabée (134). Le Deuxième livre raconte surtout les persécutions. Il en montre la valeur rédemptrice et révèle la vie éternelle des justes auprès de Dieu. A la même époque et dans le même esprit, on écrit le Livre de Daniel. Daniel est le Juif fidèle - un juste - , persécuté par les impies et qui ouvre à la foi les yeux de ses bourreaux. A travers des visions, Dieu lui accorde d’entrevoir, par-delà le temps des souffrances, les temps messianiques où la grandeur du "peuple des Saints du Très-Haut" sera manifestée. L’Histoire s’achèvera quand Dieu jugera les justes et les méchants, rétribuant chacun selon sa conduite.

Quelques années plus tard, Judas étant mort dans un combat, Yonatan, son frère, accède à la charge de grand-prêtre (160-143). En 143 un autre frère, Simon, lui succède. Il profite de la décadence de l’empire séleucide, pour restaurer le Royaume d’Israël. Ce sera la dynastie asmonéenne, qui se maintiendra près d’un siècle, jusqu’à la conquête romaine. Le roi le plus célèbre en sera son fils Jean Hyrcan (134-104).

Dans ce contexte de guerre et de persécutions, les petits romans d’Esther et de Judith entretiennent la ferveur nationale et soutiennent les Juifs dans leur lutte religieuse et politique.

Tandis que la communauté juive de Palestine vit ces événements dramatiques, une autre communauté acquiert de l’importance et fait rayonner sa foi, celle d’Alexandrie en Égypte. On y traduit la Bible en grec, traduction dite la Septante (sigle : LXX). C’est là aussi qu’est écrit le dernier livre de l’Ancien Testament, appelé Sagesse de Salomon, alliant magistralement la foi juive à la philosophie grecque. Ces deux dernières œuvres ouvraient la porte à l’expansion du judaïsme et préparaient la prédication du christianisme.

Pierre Watremez, bibliste

Pierre Watremez a autorisé la copie et la distribution d’extraits non modifiés ou de textes intégraux non modifiés de la présente œuvre, sous réserve que :

  1.  Cette copie ou cette distribution ne soit pas réalisée dans un cadre commercial.
  2.  La copie réalisée ou distribuée soit nécessairement accompagnée du nom de l’auteur (Pierre Watremez),
  3.  de l’adresse du site (www.vivrelabible.asso.fr / www.vivrelabible.net, ces deux noms devant toujours être indiqués)
  4. ainsi que des présentes conditions particulières d’utilisation et d’exploitation.
  5. Par ailleurs, si le nombre de copie atteint les 10 exemplaires, la personne réalisant cette distribution est tenue d’informer, au moins par courrier électronique :
    • l’auteur (Pierre Watremez),
    • ou bien l’association "Vivre la Bible"
    • ou bien le directeur de publication du site de l’association.

De manière générale, sont tout particulièrement interdits :

  1.  tout usage commercial de cette œuvre,
  2. la modification, l’adaptation ou la traduction de celle-ci,
  3.  la mise en ligne de tout ou partie de cette œuvre, l’établissement de lien profond ou de tout procédé technique masquant l’adresse du site sur lequel l’œuvre est légitimement publiée.

Revenir en haut de la page


Adresse de cette page :  http://www.vivrelabible.asso.fr/introductions/redaction7.html

Association Vivre la Bible - 17 rue Crevel Duval - 92500 RUEIL

Courriel : contact [chez] vivrelabible.asso.fr

Hébergement : société OVH  - 140 Quai du Sartel - 59100 Roubaix

SPIP est utilisé avec joie pour gérer le contenu de ce site.