Accueil   »  introductions 

Pierre WATREMEZ

Histoire du peuple de Dieu et rédaction de la Bible

Association VIVRE LA BIBLE à Montrouge
Quatrième édition - Janvier 2005

6. La domination Perse et la "diaspora" (538-333)

En 538, Cyrus met fin à la puissance chaldéenne ; il fonde l’empire Perse. A l’égard des populations déportées par Nabuchodonosor, il adopte une politique très libérale. Tous sont autorisés à retourner dans leur pays et à y reprendre les cultes de leurs dieux ancestraux. Cependant, en exil, le peuple de Yhwh avait perdu sa langue, l’hébreu ; maintenant, il parlait araméen, la langue de Mésopotamie. Beaucoup avaient aussi perdu leur foi, d’autres avaient appris à vivre au milieu d’hommes pratiquant une autre religion, qui adoraient non plus d’autres dieux mais des dieux qui n’en étaient pas, des "faux dieux".

Parmi les Judéens exilés, les uns regagnèrent Jérusalem ; d’autres restèrent en "diaspora". En fait, à ce qu’il paraît, peu nombreux furent les candidats au retour. Ce furent surtout des prêtres, désireux de reprendre les sacrifices à Yhwh et de rebâtir le Temple. Absents depuis un demi-siècle, ils retrouvaient leurs terres occupées par des étrangers, Samaritains du nord et Edomites du sud, nullement disposés à laisser la place. Face à trop de difficultés et à l’hostilité des "occupants sans titre", ils eurent un moment de découragement.

Grâce au prophète Haggée, ils menèrent à bien la reconstruction du Temple (520-518). Il n’était pas question de rétablir le royaume d’Israël ; la pays était devenu une province de l’empire Perse. Avec le prophète Zakharie, on commença à "faire-messie" (- oindre ) le chef de la famille sacerdotale, Josué. Ainsi était née la fonction de "grand-prêtre" ; sous sa direction, les Fils d’Israël étaient devenus un peuple sacerdotal (Ex 19,6), une communauté de foi, qui avait choisi Yhwh pour Dieu. Le grand-prêtre présidait les célébrations dans le nouveau Temple, pour lesquelles on adapta les anciens Psaumes et on en rédigea de nouveaux.

Malgré toute la bienveillance des souverains perses, la majorité des Fils d’Israël demeurèrent au pays de leur exil, la plupart restait en Mésopotamie, d’autres s’étaient fixés en Égypte, dispersés au milieu des nations, ils formaient la "diaspora". Les fidèles s’y réunirent en synagogues, prenant conscience qu’ils avaient une mission à remplir envers les païens, ces "sans-dieu" qui les avaient accueillis ? Ne devaient-ils pas leur faire connaître le seul vrai Dieu, celui qu’ils ne connaissaient pas ?

La Parole de Yhwh, - les oracles des prophètes d’Israël -, ne pouvait pas être comprise des Perses. Qu’à cela ne tienne, on ferait connaître sa foi en l’écrivant dans un langage universel, celui des "sages".

L’édition du Livre des Proverbes fut, peut-être, le point de départ de ce témoignage. Dans le même mouvement, un poète inspiré amplifia un vieux conte édomite pour évoquer le drame de la souffrance du juste face au mystère du Dieu d’Israël ; ce fut le poème de Job.

Les livres d’Esdras et Néhémie résument les événements qui suivirent l’édit de Cyrus (538) : le retour avec ses difficultés, la reprise du culte et la reconstruction du Temple, la réorganisation de Jérusalem à l’intérieur de nouveaux remparts. Ensuite, des scribes de même école théologique vont ranimer l’attente messianique. Pour ce faire, celui qu’on appelle le Chroniste entreprend de rédiger l’histoire du peuple de Dieu et de la descendance de David au milieu de l’humanité (une nouvelle Histoire Sainte). En commençant avec Adam et en polarisant tous les événements sur l’attente du messie à venir, il compose une "relecture" et une ré-écriture des Livres de Samuel et des Rois. Du passé, il ne retient dans les portraits de rois que ce qui peut suggérer celui du futur "fils de David", celui qui va venir restaurer l’unité du peuple de Yhwh.

Vint le jour où un roi de Perse, Artaxerxès II (vers 400 ?) décida de reconnaître officiellement la religion des Judéens. Il accordait un statut spécial à ceux qui disaient n’avoir d’autre LOI que la Parole du dieu Yhwh. Il chargea son secrétaire, qui n’était autre qu’un Fils d’Israël, un scribe de famille sacerdotale, Esdras, de mettre par écrit cet enseignement (en hébreu Tôrah) que ce Dieu avait transmis à son peuple. La religion des Fils d’Israël allait devenir le Judaïsme.

Et Esdras rédigea la Tôrah. Utilisant des documents écrits, s’inspirant de traditions orales et des oracles des prophètes, il réalisa une synthèse magistrale de la foi d’Israël. Cette Tôrah fut proclamée Loi d’État pour tous les Judéens résidant dans l’empire.

On discute aujourd’hui sur l’étendue de cette Tôrah. Contenait-elle, - comme on l’a pensé naguère -, les cinq livres du Pentateuque : Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome ? C’est loin d’être sûr ! A tout le moins, l’œuvre d’Esdras en fut l’amorce.

Ainsi, les deux siècles que dura l’empire Perse (538-333) furent pour Israël un temps de paix et de mûrissement de sa foi, appuyée sur la Tôrah et tendue par l’espérance messianique. Les Juifs qui avaient regagné Jérusalem, près du Temple, constituaient comme un cœur animant le grand corps des Juifs établis en diaspora. Ces derniers témoignaient de leur foi depuis l’Inde jusqu’à l’extrémité sud de l’Egypte. Ils étaient invités à venir chaque année en pèlerinage à la Maison de Yhwh à Jérusalem.

C’est vraisemblablement au milieu de la diaspora qu’il faut situer la rédaction des petits livres de Jonas et de Ruth, et des derniers chapitres d’Esaïe, où le messianisme atteint une dimension universelle. Le Messie sera sauveur de toutes les nations.

Le PENTATEUQUE

Selon une tradition juive, le Pentateuque vient de Moïse. Il constitue la TÔRAH, c’est-à-dire l’enseignement que Yhwh a donné à son peuple. Sa rédaction finale ne s’acheva, semble-t-il, qu’au cours de l’époque grecque. Si le Deutéronome a commencé à prendre la forme d’un traité d’alliance durant l’exil à Babylone, les quatre premiers livres sont plus tardifs encore. Ils présentent une synthèse théologique de la foi des Fils d’Israël. Les rédacteurs racontent l’histoire du Peuple de Yhwh dans la lumière de la Parole de Dieu transmise par les prophètes.

Les quatre livres se présentent comme une histoire qui commence avec la création et trouve son achèvement à la porte de la Terre Sainte, là où Dieu veut rassembler son peuple autour de sa Maison. C’est l’histoire du salut de l’humanité, c’est-à-dire d’ADAM. Chaque livre présente, chacun à sa façon, - des récits, des codes juridiques, des rites liturgiques - le dessein de Dieu de tirer les hommes des puissances du Mal pour les conduire à vivre avec lui.

Pierre Watremez, bibliste

Pierre Watremez a autorisé la copie et la distribution d’extraits non modifiés ou de textes intégraux non modifiés de la présente œuvre, sous réserve que :

  1.  Cette copie ou cette distribution ne soit pas réalisée dans un cadre commercial.
  2.  La copie réalisée ou distribuée soit nécessairement accompagnée du nom de l’auteur (Pierre Watremez),
  3.  de l’adresse du site (www.vivrelabible.asso.fr / www.vivrelabible.net, ces deux noms devant toujours être indiqués)
  4. ainsi que des présentes conditions particulières d’utilisation et d’exploitation.
  5. Par ailleurs, si le nombre de copie atteint les 10 exemplaires, la personne réalisant cette distribution est tenue d’informer, au moins par courrier électronique :
    • l’auteur (Pierre Watremez),
    • ou bien l’association "Vivre la Bible"
    • ou bien le directeur de publication du site de l’association.

De manière générale, sont tout particulièrement interdits :

  1.  tout usage commercial de cette œuvre,
  2. la modification, l’adaptation ou la traduction de celle-ci,
  3.  la mise en ligne de tout ou partie de cette œuvre, l’établissement de lien profond ou de tout procédé technique masquant l’adresse du site sur lequel l’œuvre est légitimement publiée.

Revenir en haut de la page


Adresse de cette page :  http://www.vivrelabible.asso.fr/introductions/redaction6.html

Association Vivre la Bible - 17 rue Crevel Duval - 92500 RUEIL

Courriel : contact [chez] vivrelabible.asso.fr

Hébergement : société OVH  - 140 Quai du Sartel - 59100 Roubaix

SPIP est utilisé avec joie pour gérer le contenu de ce site.