Accueil   »  introductions 

Pierre WATREMEZ

Histoire du peuple de Dieu et rédaction de la Bible

Association VIVRE LA BIBLE à Montrouge
Quatrième édition - Janvier 2005

3. La coexistence des deux royaumes (930-722)

Les livres de la Bible, spécialement le Livre des Rois, conservent les souvenirs de cette époque ; ils sont mieux documentés sur le royaume d’Israël du nord que sur celui de Jérusalem, du moins jusqu’en 722.

Au Nord, le Royaume d’Israël a d’abord Sichem pour capitale, puis Tirça, à quelques kilomètres plus au nord. En 880, le roi Omri achète une colline, véritable forteresse naturelle, pour y construire Samarie. Dans les deux sanctuaires édifiés par Yeroboam, à Dan et à Beth-El, le dieu national Yhwh est représenté à la façon cananéenne, par un petit taureau de fonte dorée, que le livre du prophète Osée qualifie, par dérision, de "veau de Samarie". On ne sait rien du culte qui s’est déroulé à Dan.

L’histoire de ce royaume fut très agitée ; il semble avoir été en lutte constante avec les états voisins, dont le royaume-frère de Juda. Et notoire fut son instabilité dynastique. En revanche, c’est là que parurent les grandes figures des prophètes ELIE et ELISEE, dont la geste est conservée dans le Livre des Rois, à travers des légendes merveilleuses de rédaction tardive. Au 8ème siècle, les prophètes Amos et Osée furent les premiers éducateurs de la foi d’Israël. Ils proclamèrent un message, que des disciples mirent par écrit. Ce sont les plus anciens des livres contenus dans la Bible.

Le prophète Amos parle sous le règne de Yeroboam II (783-743) et, à ce qu’il paraît, dans le sanctuaire de Beth-El. Cette époque marque l’apogée du royaume d’Israël, temps de réussite politique et de prospérité économique, mais aussi de grande injustice sociale. Une aristocratie tourne autour du roi et jouit d’une existence fastueuse ; tandis que les commerçants s’enrichissent, l’ensemble du peuple s’appauvrit. Dieu choisit ce moment pour se présenter en Juge d’Israël ; il viendra un jour demander des comptes. Amos, originaire de Teqoa (au sud de Beth-Lèhèm de Juda), vient à Beth-El, sanctuaire royal, avertir la Maison du roi, les princes, les commerçants et tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, détiennent le pouvoir. Aux commerçants il dénonce les fraudes ; aux gouvernants leur irresponsabilité face à la dangereuse ascension de l’empire assyrien. Un tel comportement apportera de grands malheurs, les armées d’Assur envahiront le pays, détruiront Samarie, et la population des nantis sera déportée vers Ninive : un châtiment bien mérité ;

Les événements ne tarderont pas à confirmer les paroles du prophète ; cela commencera par une guerre fratricide entre le Nord et le Sud (la guerre dite syro-éphraïmite). Trois prophètes connaîtront ces jours dramatiques, OSÉE à Samarie, ÉSAïE et MICHÉE à Jérusalem.

Le prophète Osée, comme Amos, condamne ceux qui ont en main le pouvoir. Celui-ci n’est plus guère détenu par la royauté ; on vit souvent dans l’anarchie ; six rois se succèdent en vingt années, et quatre d’entre eux meurent assassinés. Conscients de la fragilité de leur trône, ils cherchent appui auprès des puissances païennes, avec lesquelles ils concluent des alliances (Égypte ou Assur).

Osée s’adresse donc aux desservants des hauts-lieux où se presse le peuple ; les prêtres s’y intéressent surtout aux sacrifices dont ils tirent profit ; certains se comportent en vrais bandits. Les prophètes professionnels sont des menteurs ; ils pensent d’abord à leurs honoraires ; et Israël ne connaît pas son dieu ; il va se prostituer avec les Baals. Osée est d’autant plus sévère qu’il sait bien que la principale victime sera son peuple ; mais est-il un prophète qui soit écouté ? Ses avertissements, ses menaces, sont autant d’appels à la conversion... N’est-il pas déjà trop tard ?

Au Sud, le royaume de Juda vit depuis trois siècles sous la houlette des rois descendant de David. En contraste avec le royaume du nord, la stabilité de sa dynastie est si étonnante qu’elle paraît un miracle ! L’usurpatrice ATHALIE (841-835) en sera la seule rupture. On en arrive à penser que cela relève de la protection de Yhwh, qui a affermi le trône de Jérusalem. Cependant Akhaz, le roi régnant, semble en douter. C’est alors que Dieu lui envoie le prophète Ésaïe.

Le prophète Ésaïe affronte donc directement Akhaz (736-716) qu’il estime "indigne fils de David". Akhaz craint d’être détrôné par une coalition dans laquelle se sont alliées Samarie et Damas. Akhaz manque de foi envers Yhwh, qui a choisi son ancêtre David et à qui il a assuré la stabilité de son trône. Au nom de son Dieu, Esaïe lui apporte un signe de la fidélité divine, le signe de l’Emmanuel. Peine perdue ! Dès lors, le prophète, désespérant du roi, envisage l’avenir : En ces jours-là, Yhwh suscitera un roi qui régnera dans le droit et dans la justice aux Fils d’Israël il apportera le salut de Dieu. Esaïe est le premier prophète à annoncer la venue d’un messie futur, vrai fils de David.

En 722, les menaces des prophètes se réalisent. Les armées assyriennes mettent fin au royaume de Samarie et une partie de la population est déportée, son territoire est annexé par les vainqueurs.

Mais que Ninive (capitale d’Assur) ne crie pas au triomphe. Un jour, son tour aussi viendra, le Jour de Yhwh, le Jour du Châtiment. Tel est le message du prophète Nahum.

Par contrecoup, le royaume du sud est devenu vassal d’Assur. Toutefois la dynastie davidique se maintient stable sur le trône de Jérusalem. Pour combien de temps encore ?

Le prophète Michée constate que le royaume de Juda est, aux yeux de Dieu, aussi pécheur que celui du nord. A Jérusalem, le Temple saint de Yhwh est livré aux cultes de dieux étrangers, les dieux des nations victorieuses. Chez les princes, les prophètes et les prêtres, l’argent est devenu roi. Les riches accaparent les maisons et les terres des pauvres. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il en sera de Jérusalem comme il en fut de Samarie.

C’est probablement vers la fin du 8ème siècle qu’un rédacteur théologien, inspiré de Dieu, entreprend de brosser le portrait du vrai roi-messie de Yhwh. Il écrit les Livres de Samuel. En relisant des documents anciens, il montre avant tout la foi de David en Yhwh, son Dieu, le Dieu sauveur, qui lui donne de "réussir en toutes ses entreprises". Animé par l’Esprit même de Yhwh, ses mains ont délivré Israël de tous ses ennemis.

Pierre Watremez, bibliste

Pierre Watremez a autorisé la copie et la distribution d’extraits non modifiés ou de textes intégraux non modifiés de la présente œuvre, sous réserve que :

  1.  Cette copie ou cette distribution ne soit pas réalisée dans un cadre commercial.
  2.  La copie réalisée ou distribuée soit nécessairement accompagnée du nom de l’auteur (Pierre Watremez),
  3.  de l’adresse du site (www.vivrelabible.asso.fr / www.vivrelabible.net, ces deux noms devant toujours être indiqués)
  4. ainsi que des présentes conditions particulières d’utilisation et d’exploitation.
  5. Par ailleurs, si le nombre de copie atteint les 10 exemplaires, la personne réalisant cette distribution est tenue d’informer, au moins par courrier électronique :
    • l’auteur (Pierre Watremez),
    • ou bien l’association "Vivre la Bible"
    • ou bien le directeur de publication du site de l’association.

De manière générale, sont tout particulièrement interdits :

  1.  tout usage commercial de cette œuvre,
  2. la modification, l’adaptation ou la traduction de celle-ci,
  3.  la mise en ligne de tout ou partie de cette œuvre, l’établissement de lien profond ou de tout procédé technique masquant l’adresse du site sur lequel l’œuvre est légitimement publiée.

Revenir en haut de la page


Adresse de cette page :  http://www.vivrelabible.asso.fr/introductions/redaction3.html

Association Vivre la Bible - 17 rue Crevel Duval - 92500 RUEIL

Courriel : contact [chez] vivrelabible.asso.fr

Hébergement : société OVH  - 140 Quai du Sartel - 59100 Roubaix

SPIP est utilisé avec joie pour gérer le contenu de ce site.